Développement de l’Assertivité
Une forme de confiance en soi-même

Les relations dans lesquelles ces relations peuvent être exercées s’expriment dans des cadres sociaux différents, où le rôle joué par l’individu sera sous-entendu : Exemple : Le policier, terreur des automobilistes, qui n’a rien à dire dans son milieu familial.

De quels types de relations peut-il s’agir ?

  • Les relations reposant sur des éléments de force quelconque : force physique, violence morale, etc..

  • Les relations reposant sur un élément d’autorité personnelle ou d’influence personnelle.

 

Toute relation d’influence assertive sera celle dans laquelle l’individu n’hésite pas à jouer sur les divers registres.

Analysons-les successivement :
A côté de la variable « influence », 
intervient la variable « situation ».

Faut-il se comporter de façon assertive aveugle en toute circonstance ? Non, certes, ce serait faire preuve d’un manque total d’empathie et de rigidité dans le comportement.

Il faut examiner dans une situation donnée le rapport entre son comportement et le résultat.

En prospection, la crainte de prendre contact avec un inconnu, de sonner à la porte, a pour conséquence directe que nous ne réalisons pas l’affaire. Nous le savons et pourtant au minimum, le pincement de cœur est toujours là lors du coup de sonnette.

Beaucoup de personnes n’ont guère le choix de leur comportement et se conduisent quelles que soient les circonstances selon un modèle stéréotypé.

Certains ont un comportement de passivité généralisée. Ils sont timides, craintifs en toutes circonstances, craignent toujours de déranger, sont toujours prêts à excuser les autres. Ils n’expriment guère leur point de vue et leurs émotions et pensent que ceux-ci n’ont tout simplement pas d’intérêt. L’antithèse de la personne passive est la personne au comportement agressif généralisé. Celle-ci pense toujours que son point de vue est le seul possible et que les autres devront s’y plier de gré ou de force. Son comportement lui vaut quelques succès à court terme, car elle obtient en général ce qu’elle désire, mais a un effet catastrophique à long terme ; son incapacité à installer des relations affectives durables lui vaut d’être rejetée et tenue à l’écart.

Bien évidemment, la plupart des gens n’ont pas un comportement aussi tranché.

Le but des techniques de développement de l’assertivité est d’utiliser tel ou tel comportement en fonction de l’environnement et de faire en sorte que chacun puisse se montrer à l’aise, exprimant son point de vue, même dans des situations qui peuvent être aussi conflictuelles que la prospection.

Le but de l’entraînement aux aptitudes sociales est donc d’améliorer les contacts sociaux entre individus, de les rendre plus agréables.

En bref :
  • Oser avoir confiance en soi.

  • S’exprimer.

  • S’affirmer.

© 2017 by Sit-Net SA

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-linkedin
  • w-youtube